L’HISTOIRE

En 1987, Louis Greindl, actif alors dans le domaine forestier, fonde une société dont l’objet est la distribution de plants et semences forestiers. La société Greencap est née !

En 1989, suite à une demande d’un ami français qui cherchait des sapins de Noël, l’entreprise achète, récolte et expédie ses premiers sapins de Noël.

Au printemps 1990, dans l’Ardenne belge, elle plante, à la main, son premier hectare de sapins de Noël.

En 1992, l’entreprise cultive 30 hectares et commercialise déjà plus de 100.000 sapins de Noël à travers un réseau de grossistes et de chaînes de magasins de bricolage. Louis Greindl s’associe cette année-là à certains de ses amis proches en leur cédant des participations pour renforcer le capital et transformer la société en société anonyme.

Pour répondre à une demande en logistique de plus en plus pointue, en 1998, une première plateforme est construite à Ochamps (Libin – Belgique) et l’entreprise distribue alors 250.000 arbres.

En 2001, Greencap acquiert 100% des participations de CERIC SARL (société française spécialisée dans la distribution de sapins haut de gamme dans les jardineries).

Durant toutes ces années, la production ne cesse de s’agrandir autour de Libin pour atteindre, en 2005, environ 300 hectares de production.  Cette même année, une ferme de 200 hectares, située en Bretagne (Finistère) et appartenant à une société danoise, est achetée. Le chiffre d’affaires double en un an.

Entre 2005 et 2010, tant en France qu’en Belgique, la production continue d’augmenter. Et pour ce faire, l’entreprise consacre 100% de ses bénéfices à de nouveaux investissements tant en terrains qu’en plantations ainsi qu’en nouveaux matériels performants.

En 2009, Greencap achète à Idelux le site de Papine, d’une surface de plus ou moins 40 hectares, et commence les travaux de construction de la plateforme et des bureaux actuels.

Entre 2010 et 2012, après un passage d’essai de diversification dans l’horticulture ornementale, Greencap reconcentre son activité à 100% sur le sapin de Noël.  Jusqu’en 2015, les surfaces de cultures ne cessent de croître et de nouveaux marchés sont conquis.

En 2015, Louis Greindl décide de mettre en place sa succession dans l’entreprise et, après avoir acquis 100% des participations, organise avec les deux responsables français et belge, Gildas le Foll et Gérald de Wouters, un management buy-out partiel.  Les deux managers vont reprendre 66% des participations du groupe.  L’objectif fixé par la direction est d’atteindre une croissance de 5%, qui tient compte du personnel employé, des surfaces cultivées et du chiffre d’affaire. Au même moment, Greencap signe avec les Pépinières Royal-Ardenne un accord de reprise de la gestion et de la vente de la totalité de leur stock. Cela représente une surface de 600 hectares à ajouter aux 1.000 hectares déjà en culture en France et en Belgique.

En France, en 2017, un accord de rachat des terres et du stock de la société Greenteam France est signé et Greencap s’agrandit encore de 200 hectares en Bretagne.

Pour écouler sa production, l’équipe s’adjoint une nouvelle équipe commerciale.

A ce jour, l’entreprise cultive plus ou moins 2000 hectares entre la France et la Belgique, entretien un stock de (10.000.000 d’arbres) et  commercialise environ 1.000.000 de sapins de Noël par saison. L’entreprise est propriétaire de 60% des terres qu’elle cultive.